Parler des risques professionnels dans l’entreprise, c’est rappeler les devoirs de chacun.

Les accidents au travail ont diminué depuis les années 1980-90 grâce au travail considérable du CHSCT et HSE de chaque entreprise française.risques professionnels

Néanmoins, les risques professionnels existent car ils représentent aujourd’hui 700 000 accidents dont 600 entraînant le décès (source : Officiel-Prévention.com).

Le risque de lésions des yeux représente 3% de ces accidents (25% pour les mains, 21% pour le tronc, 19% pour les membres inférieurs hors pied, 12% pour les membres supérieurs hors main, 6% pour les pieds et 4% pour la tête), soit 21 000 employés (source CNAM).

Le Code du Travail, le décret du 05/11/01 et les articles nouveaux R 301-1 et 263-1-1 obligent l’employeur à identifier les risques. Il doit les résumer dans un document.

Si en amont, l’entreprise ne prend pas les dispositions nécessaires pour éliminer le risque de projection en direction du visage et des yeux, il est obligatoire de porter une protection partielle (lunettes de sécurité) ou totale (masque de protection).

L’employeur mettra donc à la disposition des travailleurs ce type de protection.

Et si on porte déjà des lunettes personnelles, est-ce possible d’avoir des protections à sa vue ?

L’employeur est dans l’obligation de fournir un équipement « approprié aux risques à prévenir et au travail à réaliser. »

La solution la plus facile et la plus économique à mettre en place est le port de sur-lunettes de protection. Mais c’est une solution peu confortable : il y a le poids des sur-lunettes, la double épaisseur de verres, le risque de transpiration et donc de formation de buée…l’inconfort n’est pas le meilleur ami de la réalisation d’un travail de qualité.

Également, on constate que le port des sur-lunettes entraîne une gêne pour le porteur. Mais aussi une détérioration de ses lunettes personnelles par le jeu des frottements. En effet, les branches de la monture sont en contact avec les sur-lunettes et les verres peuvent aussi être rayés.

Des lunettes personnelles endommagées signifient des frais supplémentaires pour l’employeur : il peut être amené à devoir les rembourser.

Il est souvent préférable d’équiper les employés directement en lunettes de sécurité à la vue.

Parmi les devoirs du salarié, il en est une qui est trop souvent occultée : prendre soin du matériel. Et oui, les lunettes, ça s’entretient.

Retrouvez nos solutions sur www.verre2vue.com

Partager ce contenu :

Facebook IconYouTube Icon